Quantum - K


Quantum K a été créé par Andrew Kempf. Il s'agit d'une modalité de guérison vibratoire qui couvre un large spectre de possibilité sur le plan physique, mental, émotionnel et spirituel, voir bien plus encore...

Expérience de guérison gratuite

La vidéo qui suit est celle de l'expérience de guérison originale Quantum K qui fût lancée en 2008. Elle utilise la géométrie fractale, les harmoniques et se concentre sur l'intention d'offrir une guérison profonde à votre corps/mental/âme.

Qu'est-ce que Quantum K ?

"Quantum K" est un nouveau système révolutionnaire. Il se sert des dernières percées de la physique quantique pour proposer une guérison de l'esprit, du corps et de l'âme.

On sait que le corps peut absorber de l'information à partir d'une stimulation sensorielle : il suffit de voir le succès de l'hypnothérapie pour constater son efficacité Le présent système prolonge ce principe en stimulant notre potentiel de guérison par le biais de mots écrits, de nombres, d'équations fractales, de sons, de couleurs et de symboles. En donnant des ordres directs à notre intelligence corporelle, nous en  stimulons les capacités régénératives naturelles.

Durant toute l'expérience, il vous sera demandé de procéder à des changements constructifs comme "j'élimine toute les toxines de mon corps''. Pendant que vous  vous concentrez consciemment sur cette intention, votre inconscient sera occupé à absorber les couleurs, harmoniques, symboles et équations qui apparaissent à l'arrière-plan et qui fournissent les mécanismes qui aideront cet ordre à agir. 

Ce processus est comparable au logiciel d'un ordinateur. Nous avons l'habitude d'agir en appuyant sur des touches mais, derrière, il y a un codage complexe donnant le détail des processus spécifiques qui y sont liés.

Le "code" primaire utilisé ici s'appuie sur des nombres et la géométrie fractale. Les séquences de 12 chiffres communiquent directement avec notre ADN, stimulant ces constituants de base de la vie pour qu'ils abandonnent  leurs programmes négatifs et se reconstituent selon un ensemble d'instruction plus positives.

Les équations fractales fournissent le modèle que devra suivre notre ADN. les fractales définissent la structure de tout ce qui vit - cellules, plantes, montagnes et planètes. Elles s'appliquent en particulier à la structure et aux proportions du corps humain.

Cette alliance entre intention, harmoniques et équations fractales fournit à la fois les directives pour procéder à un changement positif et les moyens d'y parvenir.

 

 

Quand vous utilisez ce système de guérison, vous devez accepter le fait que le site ne propose aucun soutien personnel. Bien que chaque déclaration d’intention de Quantum K cible des améliorations de votre santé, il peut y avoir des réactions de guérison dans les heures ou jours qui suivent alors que vous passez à un niveau supérieur d’existence.

Veuillez ne recourir à ce système qu’une fois que vous pensez être prêt à faire le voyage et avez suffisamment de soutien en place autour de vous.

Bienvenue!

 Cette expérience unique est basée sur une alliance de sons, de couleurs, de géométrie fractale, d’harmoniques et de symboles. Ces concepts ont été initialement étudiés dans le « Manuel de Quantum K », conçu principalement pour des clients et des thérapeutes du Royaume-Uni. C'est le succès et la popularité de ce manuel qui m'ont encouragé à le diffuser par le biais de ce nouveau média.

L'objectif, en transformant le manuel en une expérience en ligne de 23 minutes, est de renforcer son potentiel de guérison en le mettant à la disposition d’un public illimité par le biais d'Internet. Je peux maintenant utiliser les couleurs et les sons pour stimuler vos sens et il vous suffit de vous asseoir confortablement, de vous détendre et de laisser défiler automatiquement les données sur l'écran. De plus, vous pouvez répéter l'expérience aussi souvent que vous le souhaitez pour y puiser tout ce dont vous avez besoin au moment où vous visionnez le diaporama. 

 


L'énergie

Avant d'aller voir quoi faire pour élever le niveau énergétique de notre corps, voici une liste significative pour faire exactement tout le contraire. Je pense que certain vous se retrouver dans ces 20 conseils pour être mal dans sa peau, sans motivation, souvent malade et vous serez considéré comme un véritable ami pour l'industrie pharmaceutique. 

LES 20 COMMANDEMENTS:

 

1) Eviter tout exercice physique

2) Restez bien enfermé chez vous et laissez bien les volets fermés le jour et la nuit.

3) grignotez le plus souvent possible, chips, gâteaux sec, confiseries , pâtisseries et surtout en regardant la télé c'est mieux.

4) Ne buvez jamais d'eau structurée, préférez les boissons sucrées coca, jus de fruits , bière et café bien serré.

5) Ne négligez jamais les apéritifs avant chaque repas.

6) Après l'apéro n'oubliez pas de chauffer votre repas au micro-ondes, c'est tellement rapide.

7) Mangez copieusement  charcuterie en entrée, de la viande de préférence industrielle tous les jours avec des frites, du beurre, n'oubliez pas la crème fraîche en sauce et désert systématiquement.

8)  Allez le plus régulièrement possible dans les fast food c'est tellement pratique.

9) Consommez du lait et des yaourts pour le calcium et beaucoup de jus d'oranges pour les vitamines.

10) Dès la moindre indisposition, appelez votre médecin et absorbez scrupuleusement les antibiotiques, les somnifères, tranquillisants qu'il vous prescrira.

11) Critiquez tout et tout le monde, votre voisin, les étrangers etc

12)  N'oubliez pas d'avoir confiance en ce que le monde médiatique vous raconte, donc : écouter  la radio, lisez la presse, puis les infos tous les jours à la télévision. Imprégnez vous de toute la misère du monde, des crimes, des viols, des génocides, des catastrophes.

13)  Ressassez, ruminez toutes les crasses dans le monde. Rêvez à vos vengeances et prêchez une bonne guerre, seule solution pour remettre de l'ordre dans cette société pourrie.

14) Croyez et espérez dans les gens qui vous représentent : élus,  politiques,journalistes, représentants syndicaux ...

15) N'ayez aucune passion, aucun but, évitez toute création dans votre vie.

16) Fuyez les gens enthousiastes, les optimistes.

17) Passez beaucoup de temps devant les jeux vidéos, utilisez le plus possible votre portable en l'ayant toujours avec vous.

18) Arrangez vous pour être toujours occupé, sur occupé et consacrez peu de temps à vous même.

19) Consommez des produits issus de l'agriculture industrielle, ils sont plus sécurisés  et surtout plus riches en produits chimiques. Vous pouvez consulter la liste des bons ingrédients ci-dessous

20) Dernière chose n'oubliez pas de donner à l'ARC en prévision de votre prochain cancer et demandez aussi une carte de fidélité pour les remises ou des cadeaux.


Voici maintenant les 4 éléments qui sabotent la santé, la vitalité et l'énergie.

-1) : Graisse industrielle

-2) : Chair animale (viande surtout rouge) ou tout ce qui à 4 pattes.

-3) : Lait (produit laitier) , le lait est une grosse vacherie pour l'homme.

-4) : Acide du corps (café, sucre, tabac, alcool, produit blanc (farine, pain, riz, pâte), vinaigre, médicaments).

La clé pour une bonne énergie du corps, c'est de rendre le corps alcalin avec un ph supérieur à 7.

Il faut absolument éviter de rendre le corps acide. L'acide est un poison. Vous voulez le vérifier? Alors, mettez votre main dans de l'acide !  Cela, n'empêche pas de se faire plaisir de temps en temps, mais contrôler toujours le ph après avoir fait un écart.



L’énergie : le carburant de l’excellence

"La santé des êtres est vraiment le fondement sur lequel repose tout leur bonheur et tout leur pouvoir" (Benjamin Disraeli)

 

L’énergie dépend d’un fonctionnement biochimique sain. Plus le niveau énergétique est élevé et plus le corps sera efficace. La physiologie dépend de ce qu’on mange et comment on respire. Voici quelques recommandations pour maintenir l’énergie :

• La respiration profonde permet à épurer le système lymphatique, d’augmenter le système immunitaire et favorise la circulation sanguine.

• Une quantité suffisante d’eau permet d’éliminer des toxines. 80% de notre corps est constitué d’eau.

• Une bonne combinaison des aliments (aliments nécessitant un milieu basique ou acide) permet d’éviter des troubles digestifs.

• Une consommation contrôlée suivant la maxime : « Mangez moins, vivez plus »

• La consommation de fruits nourrit le cerveau (glucose et eau).

• L’excès de protéines fatigue l’organisme.

• Eviter la dépendance aux compléments alimentaires.


 

La pharmacie de Dieu

 


"Puisque le temps est une distance dans l'espace, le temps est de la mémoire sur la structure d'espace. Sans mémoire, il n'y a aucun temps. Sans temps, il n'y a aucune mémoire. Il s'en suit alors que l'énergie que nous percevons comme le monde matériel est forcément de l'information, ou de l'énergie sur la structure d'espace." - Nassim Haramein 



Arte a diffusé très récemment cette série remarquable "La magie du Cosmos" en 4 épisodes de 52 minutes qui est la quintessence télévisuelle de l'ouvrage écrit en 2004 par Brian Greene. A noter qu'un précédent programme intitulé "l'univers élégant" sous-titré "ce qu'Einstein ne savait pas encore" avait été diffusé en France, il y a quelques années…

Au cours de ces 4 épisodes, vous allez non seulement vous enrichir intérieurement, mais gageons que le visionnage va modifier vos connections synaptiques neuronales pour ouvrir encore davantage votre conscience sur la réalité de l'existence, ce qui a pour effet de libérer la lumière pour effacer progressivement toutes les peurs conscientes et inconscientes sur l'avenir de notre personne et celui de l'humanité. L'éducation et la culture sont nos "sauf-conduits" si elles sont intégrés dans le coeur, bien entendu.

EPISODE 1: L'ILLUSION DU TEMPS

Si l'homme s'échine à mesurer le temps avec une précision croissante depuis des millénaires et à se construire autour, il serait bien en mal de le définir, tant il demeure encore l'un des plus grands mystères de la physique. Car la perception de son flux continu n'est rien d'autre qu'une illusion. C'est Albert Einstein qui, le premier, fait voler en éclats l'hypothèse d'Isaac Newton sur un temps universel et met en lumière qu'il s'agit en réalité d'une expérience subjective. Pourquoi ? "Simplement" parce que le mouvement dans l'espace affecte son écoulement. Einstein révèle ainsi la connexion fondamentale entre espace et temps, induisant au passage que passé, présent et futur existent de la même manière et sans distinction !

REMETTRE LES PENDULES A L'HEURE

Ainsi, si la machine à voyager dans le temps reste à inventer, il est déjà théoriquement possible d'accélérer un "aller" vers le futur. Le retour vers le passé, en revanche, serait impossible, mais les physiciens n'arrivent pas encore à le prouver… Brillant physicien autant que vulgarisateur virtuose, Brian Greene livre ici une vision cathodique de son livre best-seller La magie du cosmos. Expliquer la passionnante complexité du temps, quand même les physiciens confessent une perplexité sur la notion, relève de la gageure. À force d'images, de comparaisons et d'animations, le "professeur" parvient pourtant à remettre les pendules (de notre ignorance) à l'heure. Car ce voyage dans le temps sape avec habileté nos certitudes quotidiennes. Et si la physique n'y apparaît pas, loin de là, comme un jeu d'enfants, le tout compose un formidable cours d'initiation.

EPISODE 2: QU'EST-CE QUE L'ESPACE

L'espace sépare aussi bien deux galaxies que deux atomes. Il est partout dans l'univers. Le physicien Brian Greene révèle qu'il s'agit d'un tissu dynamique qui peut s'étirer, se tordre, se déformer, onduler sous les effets de la pesanteur. Plus étrange encore : la découverte récente d'un mystérieux ingrédient qui constituerait 70 % de l'univers et que les physiciens nomment "énergie sombre". Même s'ils admettent son existence, ils ignorent encore ce que c'est. Et l'examen de l'espace à des échelles infiniment petites ne fait que rendre le mystère plus profond…

 EPISODE 3: LE SAUT QUANTIQUE

 Brian Greene nous emmène – dans une boîte de nuit – à la découverte de la physique quantique, qui régit l'univers à l'échelle de l'infiniment petit. Il y a un siècle, quand la théorie quantique fut élaborée, les plus grands esprits, comme Albert Einstein et Niels Bohr, s'affrontaient pour l'âme de la physique. Pourquoi les règles du monde quantique, qui semblent si bien décrire le comportement des atomes et leurs composants, sont-elles si différentes de celles qui s'appliquent aux individus, aux planètes et aux galaxies ? Aujourd'hui encore, le débat autour de l'impact de la mécanique quantique sur la véritable nature de la réalité fait rage.

 EPISODE 4: UNIVERS ET MULTIVERS

Et s'il n'y avait pas un seul univers, mais un nombre infini de mondes parallèles constituant un "multivers" ? À quoi pourraient ressembler ces réalités alternatives ? Brian Greene nous explique cette toute nouvelle théorie aux frontières de la physique. Certains de ces univers seraient presque impossibles à distinguer du nôtre ; d'autres pourraient contenir des versions différentes de chacun de nous, où nous existerions mais avec des familles, des carrières et des histoires différentes. Dans d'autres encore, la réalité serait si différente de la nôtre qu'on ne pourrait plus la reconnaître. Cette théorie ne sera pas facile à vérifier, mais si elle s'avère juste, elle changera radicalement notre compréhension de l'espace, du temps et notre place dans l'univers…


Effet Casimir dynamique : on a créé de la lumière à partir du vide

 

Une équipe internationale de chercheurs vient de prouver que l’effet Casimir dynamique est bien une réalité, en transformant des paires de photons virtuels du vide en véritables grains de lumière. Le physicien Paul Davies a montré que ce phénomène a des liens avec le rayonnement Hawking et l’effet Unruh.

Les équations de la mécanique quantique prédisent que le vide ne l’est pas vraiment mais qu’il est continuellement agité par des paires de particules violant temporairement la loi de la conservation de l’énergie en se matérialisant brièvement avant de replonger dans le néant. Ces particules ne peuvent être observées directement mais leur présence est bien réelle comme l’ont montré, par exemple, les expériences avec l’effet Casimir.

Dans le cas de l’effet Casimir dit statique, on constate qu’entre deux miroirs séparés par une très courte distance, il apparaît une force d’attraction résultant de la modification de l’état des fluctuations quantiques du champ électromagnétique présent partout dans l’univers, même en l’absence de charges électriques. Ce ne sont cependant que des photons virtuels qui rendent compte de ce fascinant phénomène laissant rêver, un jour, d’une possible exploitation de l'énergie du vide quantique.

En 1970, le physicien Gerald Moore était toutefois arrivé à une autre surprenante conclusion.

Le mouvement accéléré d’un miroir, par exemple lorsqu’il effectue des oscillations à hautes fréquences, peut faire passer les photons virtuels directement inobservables du vide quantique à l’état de particules réelles. Concrètement, cela signifie qu’il suffirait de faire vibrer un miroir dans le vide pour éclairer une pièce.

Ce phénomène décrit pour la première fois par les équations de Moore sera appelé effet Casimir dynamique par Julian Schwinger, le prix Nobel de physique auteur de la première démonstration du théorème CPT.

Le principe de l'effet Casimir dynamique est, en simplifiant grossièrement, un peu similaire à celui d'une balançoire. En vibrant, la surface d'un miroir donne en quelque sorte des coups aux photons virtuels, violant la conservation de l'énergie temporairement donc normalement inobservables. Ces chocs donnent donc de l'énergie permettant aux photons de devenir réels, de la même façon que le mouvement d'oscillation d'une personne est amplifié lorsqu'elle se balance avec une balançoire. Des photons réels peuvent ainsi s'accumuler dans une cavité formée de parois réfléchissantes dont l'une vibre. © rob4jp-YouTube

L’effet Casimir dynamique serait resté anecdotique si l’effet Unruh et l’effet Hawking n’avaient pas été découverts, là aussi théoriquement seulement, au début des années 1970.

Dans le premier cas, un observateur en mouvement uniformément accéléré par rapport à un référentiel au repos devrait voir un bain de particules ayant les caractéristiques d’un rayonnement de corps noir, d’autant plus chaud que son accélération est forte, alors que pour un observateur au repos, il n’existe rien de tel. De même, en partie à cause du principe d’équivalence de la relativité générale, un observateur proche de l’horizon d’un trou noir et subissant l’accélération de la gravité devrait voir un rayonnement du même type. Dans les deux cas, il se produit une création de particules réelles à partir des paires de particules virtuelles du vide quantique.

Or, ces deux phénomènes ont été reliés à l’effet Casimir dynamique par le physicien Paul Davies, bien connu de nos jours pour ses ouvrages de vulgarisation et ses implications dans des recherches sur la biologie quantique et l’exobiologie. Il a ainsi cosigné l’article polémique faisant état de bactéries utilisant peut-être l’arsenic à la place du phosphore.

Un miroir qui vibre à 1/4 de la vitesse de la lumière

L’effet Hawking conduisant à l’évaporation des trous noirs n’a malheureusement pas été observé, pas même au LHC, mais il semblerait qu’on puisse en créer un analogue, par exemple dans une fibre optique. On comprend donc que la publication dans Nature et sur arxiv d’un article annonçant que l’on a bel et bien observé pour la première fois l’effet Casimir dynamique soit une bonne nouvelle car elle donne un peu plus de crédit aux calculs concernant les rayonnements Hawking et Unruh.

Mais pourquoi a-t-il fallu attendre presque quarante ans avant que l’on puisse observer cet effet Casimir dynamique ? Tout simplement parce qu’il faut que les mouvements du miroir s’effectuent à une fraction notable de la vitesse de la lumière ! Pour contourner cet obstacle, les physiciens ont fait appel à la supraconductivité.

Ils ont couplé un Squid avec une ligne constituant un guide d’onde microscopique. Le circuit supraconducteur se trouvant à une extrémité de cette ligne de transmission, il se trouve que modifier l’état du Squid, donc ce qu’on appelle les conditions aux limites pour une telle ligne, équivaut à avoir un miroir en mouvement à un quart de la vitesse de la lumière à cette extrémité.

Le signal micro-onde qui se forme à l’autre extrémité de la ligne en modifiant l’état du Squid plusieurs milliards de fois par seconde apparaît alors conforme à ce que l’on attendrait d’un vrai miroir vibrant dans le vide selon l’effet Casimir dynamique. Il semble donc que l’on ait bel et bien créé de la lumière à partir du vide…


La spirale du Nombre de Fibonacci que nous observons à toutes les échelles dans la nature peut être décrite par des rectangles d'or ou des triangles d'or...Nassim Haramein


L'univers est un champ holographique illimité d'énergie, imbriqué à l'infini, et en perpétuel apprentissage sur lui-même par le biais de la résonance de ce qui relie toutes choses : l'espace. Nassim Haramein •


"Quand on étudie les systèmes physiques dans la nature, on peut facilement voir qu'il y a des modèles fondamentaux qui peuvent être retrouvés à toutes les échelles observables."

Nassim Haramein


La terre entourée d’un champ psychique

 

D’autres chercheurs, alertés par cette surprenante découverte, s’associent au projet. En 1998, une quinzaine de Egg sont envoyés à autant de scientifiques un peu partout dans le monde. Avec une intention bien précise : un événement déclenchant une puissante émotion collective peut-il être enregistré par toutes les machines simultanément ? Si oui, cela confirmerait l’existence d’un champ psychique planétaire, quelque chose qui ressemblerait à une "conscience globale".

Les premiers tests donnent des résultats immédiats. Ainsi, lors d’événements comme les funérailles de Lady Di, les appareils, qu’ils se trouvent aux Etats-Unis, en Chine ou en France, enregistrent des variations du champ psychique. Au cours des trois années qui suivent, le Global Consciousness Project prend une ampleur inespérée. L’appareil obtient un titre de propriété industrielle, une grande première dans l’histoire de la parapsychologie. A la fin de l’année 2002, le parc de Egg sera passé de quarante à soixante-quinze machines. Deux d’entre elles sont installées en France. Toutes sont reliées à l’ordinateur central du laboratoire de Princeton via Internet, qui enregistre automatiquement, heure après heure, les données recueillies par chaque ordinateur. Le fonctionnement de ce réseau pourrait être comparé à une électroencéphalographie de notre planète : chaque fois qu’un événement collectif se produit, des fluctuations sont enregistrées. Plus l’événement est fort et médiatisé, plus la fluctuation est importante.

Le 11 septembre 2001, bien sûr, a fait crépiter toutes les machines et a fait monter les courbes vers des niveaux encore jamais atteints. Avec un détail que les scientifiques n’avaient pas encore osé souligner, même s’ils l’avaient déjà remarqué auparavant : sur les écrans des ordinateurs, les fluctuations de la conscience collective ont commencé la veille. Oui, la veille ! Notre champ psychique collectif aurait "perçu" l’événement avant qu’il ne se produise.

 

 

 

Nous faisons partie d’un tout

 

« Avec cette expérience mondiale, nous sommes en train de démontrer d’abord que notre conscience n’est pas limitée à notre corps, mais semble s’étendre dans un espace beaucoup plus vaste, explique Roger Nelson. Ensuite, qu’il semble bien exister une conscience globale dont nous faisons partie. Scientifiquement, il y a encore beaucoup à faire pour que cette hypothèse soit validée à cent pour cent. La première conséquence de cette découverte, c’est qu’il faudra réviser nombre de dogmes scientifiques sur la nature de l’esprit, de la conscience, et même de la vie. La seconde est que, individuellement, elle permet de mieux comprendre que nous faisons partie d’un tout, que nous sommes tous reliés les uns aux autres… »

Dernières nouvelles : depuis quelques mois, un autre phénomène est également observé. « Les tracés de cette électroencéphalographie de la Terre sont en constante augmentation, ajoute Roger Nelson. Comme si la conscience collective était en train de s’éveiller. » Ce qui peut correspondre au déclin de l’individualisme qui a prévalu ces dernières années au profit de la famille, du groupe, du collectif. Un sentiment que beaucoup commencent à ressentir ou à expérimenter, surtout à une époque où les catastrophes écologiques et les menaces politiques invitent à davantage de solidarité et d’intérêt pour le devenir de l’humanité.

Jung

C’est Carl Gustav Jung qui, au cours des années 20, a forgé le terme d’« inconscient collectif ». Il divisait notre inconscient en deux "territoires" : le personnel et le collectif. L’inconscient personnel est le produit des expériences propres à chacun de nous. L’inconscient collectif est né de toutes les expériences humaines depuis l’aube des temps. Il n’est donc pas uniquement la somme des inconscients personnels : c’est la mémoire psychique de l’humanité depuis sa naissance. C’est en lui que, tout au long de notre histoire, se sont cristallisés les symboles universels – que Jung a appelé les "archétypes" : le dragon, le héros, le cristal… Ils sont si forts que Jung avait pu prédire (in “Ma vie”, Gallimard, 2001) la dernière guerre mondiale bien avant qu’elle n’éclate parce que, en analysant les rêves de ses patients, il avait remarqué que Wotan – le dieu scandinave de la guerre – y apparaissait de plus en plus souvent.

 

L'inconscient collectif, une notion clé de la pensée de Jung

Selon le psychiatre suisse Carl Gustav Jung, l'inconscient collectif constitue « une condition ou une base de la psyché en soi, condition omniprésente, immuable, identique à elle-même en tous lieux ».

L’inconscient selon Jung comporte plusieurs dimensions. « Il ne s’agit pas de nier l’inconscient freudien mais de voir qu’il y a une couche beaucoup plus profonde d’inconscient dans lequel le sujet n’est plus enfermé sur lui-même mais ouvert à de l’inconnu » explique Michel Cazenave qui ajoute : « Il ne faut pas rester dans l’idée d’une créature qui est complètement enfermée dans son histoire personnelle. Ma psychologie n’est jamais que le champ dans lequel se manifeste quelque chose qui est bien au-delà de moi. C’est la différence fondamentale avec Freud. Pour lui, nous naissons ‘table rase’ et nous ne sommes que le résultat de toutes nos expériences, de nos refoulements. »

Dans l’âme, Jung distingue trois degrés : 1. La conscience ; 2. L’inconscient personnel (contenus oubliés ou refoulés, perceptions sensibles qui n’ont jamais atteint la conscience tout en pénétrant dans la psyché) ; 3. L’inconscient collectif, héritage de possibilité représentatives, qui n’est pas individuel, mais généralement humain, même généralement animal, et constitue le fondement proprement dit du psychisme individuel. Jung ajoute : « l’inconscient qui est l’ensemble de tous les archétypes, est le dépôt de tout ce que l’humanité a vécu, en remontant à ses plus obscurs commencements, non pas un dépôt mort, sorte de champ de ruines abandonnées – mais un système de réactions et de disponibilités qui déterminent la vie individuelle par des voies invisibles et par suite, d’autant plus efficaces. »

Dans L’Ultime Voyage, la conscience et le mystère de la mort, le psychiatre Stanislav Grof relate un cas qui selon lui illustra magistralement l’existence de cet inconscient jungien. Lorsqu’il travaillait à l’Institut de recherche psychiatrique de Prague, il avait pour patient Otto, un jeune homme qui souffrait de dépression et thanatophobie, une peur pathologique de la mort. Au cours de l’une de ses séances, Otto vécut une séquence très forte de mort et renaissance psycho spirituelle. « Il eut la vision d’une divinité porcine terrifiante qui gardait l’entrée d’un souterrain sinistre. Au même instant, il éprouva le besoin impérieux de dessiner un motif géométrique précis. » Sanislav Grof raconte qu’Otto usa beaucoup de papier à essayer de dessiner « comme il fallait » de mystérieux motifs géométriques. 

Il ne comprit pas cet épisode, et n’en eut la clé que bien des années plus tard, après sa rencontre avec le mythologue Joseph Campbell, à qui il raconta un jour ce qui était arrivé à Otto. « Comme c’est intéressant ! » s’exclama Joseph, et sans l’ombre d’une hésitation : « C’était visiblement la Mère Cosmique de la Nuit de la Mort, la déesse mère des Malékuléens de Nouvelle Guinée. » Joseph Campbell expliqua alors à Stanislav Grof que cette divinité avait l’apparence d’une figure féminine effrayante, aux traits nettement porcins. « D’après la tradition malékuléenne, elle se tenait à l’entrée du monde souterrain et gardait le labyrinthe sacré, très complexe. (…) Au cours de leur vie, les Malékuléens passaient beaucoup de temps à dessiner des labyrinthes, car la maîtrise de cet art était considérée comme essentielle à la réussite de leur voyage dans l’au-delà. »

Pour quelqu’un qui comme Otto, souffre de thanatophobie, le choix du symbolisme malékuléen semble particulièrement adapté. Mais dans ce cas, elle resta un mystère. « Le fait que ni moi, ni Otto n’avions la moindre connaissance intellectuelle de la culture malékuléenne corrobore une nouvelle fois la notion jungienne d’inconscient collectif » conclut Stanislav Grof.