Entites


 

 

 

      sixième sens

Cole Sear, un garçon solitaire de 9 ans, est le souffre-douleur de ses camarades de classe. Il a un secret qui le traumatise : il voit aller et venir des personnes décédées, parfois agressives, qui l'apostrophent. Ce pouvoir l'enferme dans une peur continue et il refuse de le révéler jusqu'au jour où il rencontre le Dr Malcolm Crowe, psychologue pour enfants.

Après de longues discussions tous deux s'avouent mutuellement leurs secrets : Malcolm révèle à Cole qu'il aide les autres pour tenter de réparer une erreur commise dans le passé. Malcolm a négligé un de ses patients, Vincent Grey, au profit de sa satisfaction professionnelle. Ce patient a des années plus tard décidé de s'introduire chez lui et lui a tiré dessus avant de se suicider. Malcolm essaye depuis cette période de se racheter, mais son investissement détruit peu à peu son couple. Cole lui confie à son tour son secret : "je vois des gens qui sont morts... Ils vont et viennent comme n'importe qui ; ils ne se voient pas entre eux ; ils ne voient que ce qu'ils ont envie de voir... Ils ne savent pas qu'ils sont morts..."

 

Ce n'est qu'à la fin du film que survient le déclic : Malcolm, de retour chez lui après une séance avec Cole, trouve sa femme endormie sur un divan. En la regardant dormir, il voit sa bague de mariage (celle de Malcolm) glisser des mains de son épouse et tomber en roulant sur le parquet. Il regarde sur sa propre main, sa bague n'y est effectivement plus. Il réalise que depuis longtemps, il était déjà mort (tué par son patient Vincent Grey) et durant ses séances avec Cole ce dernier ne le voyait que parce qu'il avait des aptitudes de voir les morts alors que d'autres personnes ne le voyaient pas du tout. C'est en ce moment que les propos de Cole  prennent tout leurs sens et les comportements bizarres des gens qu'il voyait autour de lui (indifférence de sa femme et les affirmations de Cole qui prétend voir les morts "tout le temps" par exemple) se justifient. Malcolm (déjà mort) est devenu invisible sans qu'il le sache lui-même. C'est sur ce dénouement poignant que finit le film.


Libération des âmes et entités errantes

 

Qu’est-ce qu’une entité ?

 

Une entité ou une âme errante est une énergie, une fréquence vibratoire. Nous sommes également une fréquence vibratoire, mais, nous avons en plus,  un corps physique appelé corps de matière.

Quand une personne meurt, soit par maladie, accident, crime ou suicide, elle perd son corps de matière, celui qui est en lien avec la terre. C’est notre véhicule terrestre à toutes et à tous, c’est grâce à ce corps que nous pouvons véhiculer sur le plan terrestre.

Sans cela, impossible de faire notre expérience, notre vie, notre histoire et notre chemin d’évolution de conscience sur cette terre.

 

La mort correspond à la perte de notre corps physique (le corps de matière), notre véhicule. Mais, pas à notre corps vibratoire, celui qui correspond à l’énergie, notre âme.

Toutes les personnes qui meurent ne sont pas des entités ou âmes errantes. Celles qui errent sur le plan terrestre, le sont à cause de très fortes émotions de colère, d'attachement à la matière, ou aux autres êtres vivants et n'ont pas pu se résigner à se détacher de leur ancienne vie.

 

De ce fait, ces entités continuent à hanter les lieux qu'elles fréquentaient durant leur vie et peuvent également s'attacher ou s’accrocher sur des personnes vivantes.

Une entité étant une énergie vibratoire, elle sera attirée par des énergies quasi identiques, des énergies de basses fréquences. L'endroit idéal pour les entités est, bien sûr, l'hôpital, le passage entre la vie et la mort, là où les entités se croisent, que je nomme 'la gare entre le ciel et la terre'!

On peut également en trouver sur les terrains, surtout là où il y a eu beaucoup de morts, comme durant les deux guerres mondiales. On en trouve dans des habitations, ou sur des zones de catastrophe.

L’émotionnel négatif ou affecté peut être un aimant à entité errante. Une personne ayant de la colère, de la haine, de la jalousie aura une fréquence vibratoire basse, donc sera plus sensible qu’une autre pour attirer des âmes errantes.

Dans un lieu occupé par des entités parasites, l'atmosphère sera lourde et très chargée. Si le lieu en question est une entreprise, une perte de chiffre d'affaires sera significatives, les employés seront mal à l'aise, manque de concentration, des conflits entre employés et clients pourront avoir lieu.

Sur une personne, cela peut contribuer à des problèmes de santé (physique ou psychologique), car sur le plan énergétique, la souffrance de l'âme errante se mélange à la vôtre.

 

Voici quelques exemples :

                                                                                                    

-Une personne meurt tragiquement dans un accident et cette dernière n'a pas conscience d'être décédée, donc  sans son corps de matière. Elle pourra errer en essayant de s’accrocher, soit là où le drame s’est passé, soit avec les vibrations de sa famille.

-Une autre entité trop fortement attachée à un membre de sa famille ne pourra, seule, se libérer de ce lien affectif emprisonnant. Il en sera de même pour toutes entités nourrissant un sentiment de haine ou de colère envers un ancien compagnon de vie.

-L'entité qui a entretenu une vieille croyance, telle que l'esprit ne peut subsister après la mort, aura grandement besoin d'aide pour s'élever dans les plans supérieurs.

 

Toutes ces âmes errantes prisonnières du plan terrestre continueront à fréquenter les lieux connus de leur vivant. La cohabitation avec les résidents ne se fera pas toujours de façon agréable, car, pour eux, ces derniers sont considérés comme des envahisseurs.

Une âme peut errer pendant un bon nombre d'années sans trouver sa voie !!!

 

Voici les différentes entités qui circulent tout autour de nous. Les entités malfaisantes sont parfois (très) dangereuses.

 

Elles peuvent être classées en cinq grandes catégories : 


1 - les "âmes désincarnées" 

2 - les entités "naturelles" (non créées par l'homme) :

- entités parasites ou parasites astraux : ont une forme évoquant des bêtes (kyste, méduse, serpent, oursin) bien qu’il ne s’agisse pas d’animaux désincarnés ou décédés.

- animaux décédés.

- autres ? (reptilienne face plate ou face allongée)

3 - les esprits (Insectoïde noir, Strégonoï)

4 - les entités créées par l'homme :

- "formes pensées" créées par notre cerveau, par nos pensées obsessionnelles.

- "formes pensées" créées par malveillance et parfois par des "égrégores" dans un but nocif déterminé.

5 -Sorcellerie, magie, envoûtements...

- "eidos", formes pensées créées par les foules.

- entités "magiques" : entités créées et très utilisées par le Vaudou, par nos "sorciers" et par la multitude de "Marabouts", "Maîtres", "Professeurs" et autres gourous venus d'Afrique, d'Asie, d'Amérique Centrale, de Madagascar et autres ...

 

Ces gens connaissent effectivement les techniques pour créer des "entités" qui vont effectuer pour eux des actes de magie, mais peu savent (où se soucient de) les contrôler. Ils les abandonnent ensuite dans la nature... Et nous, on les récupère...

Il semble que certaines "entités" auraient été créées par l'homme dans un lointain passé, entités programmées pour certaines actions qui s'apparentent à la guerre... Entités encore présentes et pas toujours faciles à "gérer"...

 

Fantômes ou esprits frappeurs.

 

Les fantômes appelés esprits frappeurs peuvent manifester leur présence de différentes façons. Des apparitions spontanées, des claquements de portes, des craquements de plancher, des bruits de pas. Dans certains cas, même des objets sont déplacés et des contacts physiques peuvent même être ressentis. La peur éprouvée par les gens lors de ces manifestations constitue pour les fantômes une bonne source d'énergie vitale.

 

Comment savoir si l'entreprise ou la personne est habitée par une ou plusieurs entités ?

 

Voici quelques exemples :

agressivité, irritabilité, colère, fortes douleurs inexplicables surtout sur la poitrine, modification du comportement, des mots employés et du visage.

Mais pour être plus sûr du parasitage, mieux vaut procéder à une mesure qui sera bien plus précise.

 

Plan astral.

 

La recherche des disparus dans l’au-delà se fait dans ce qu’il est convenu d’appeler le plan astral. Des âmes s’y trouvent en souffrance ou en attente d’un passage vers des plans plus radieux. Les situer dans ces différents plan d’après vie permet de prendre conscience de leurs difficultés éventuelles et leur venir en aide en établissant un contact, soit pour les réconforter, soit pour leur indiquer le chemin vers la lumière (beaucoup d’entre eux n’ont pas conscience de leur état), soit pour se réconcilier avec eux,  lorsqu'un conflit n’a pas trouvé de solution de leur vivant.

 

Trop d’attachement au monde matériel ou sentimental peut amener une âme à s’accrocher dans ce qu’il est convenu d’appeler le bas astral. Pour s’y maintenir, il lui faut de l’énergie. Elle la trouve dans les pierres, les objets, les moyens de transmission tels que le téléphone, la télévision, internet (les courriels), les photos numériques et chez les êtres fragilisés.

 

On dénombre par milliers d’âmes en difficulté sur les anciens champs de bataille et dans les lieux ayant des catastrophes. Ces âmes n’ont pas conscience d’être passées dans un autre plan et errent à la recherche d’un contact qu’elles n’arrivent pas à obtenir, car personne ne les entend.

 

Hélas, on en trouve également en nombre dans les hôpitaux modernes où elles se comptent également par milliers, cherchant vainement à communiquer avec ses proches qui sont persuadés que leurs chers disparus sont en repos éternel. Cette incompréhension est préjudiciable pour les vivants et les décédées. Il est grand temps que les esprits s’ouvrent au  continuum de l’existence.

Le terme Poltergeist vient de l’allemand dérivé de Poltern (faire du bruit) et Geist (esprit), ce que nous traduisons par esprit frappeur. Les esprits frappeurs se manifestent en général dans les maisons en liaison avec une personne, souvent une adolescente, qui les attire ou leur procure de l’énergie.  Le Poltergeist accompagne souvent la personne dans ses déménagements.

Il ne disparaît pas définitivement après les exorcismes, les entretiens médiumniques et les guérisons magiques, y compris après les tentatives d’enregistrement ou de capture du phénomène.

En revanche, en cherchant à comprendre ce dernier de manière globale, c’est-à-dire, en découvrant le lien avec le lieu où la personne en présence, il devient possible de l’évacuer par une approche apaisante et éclairante. Le simple regard compréhensif qu’on porte sur la situation dénoue le problème. Ainsi chacun prend conscience de son implication plus ou moins consciente et peut en modifier les données par un changement d’attitude.

 

Les motivations des esprits possessifs.

 

Certains crimes sont perpétrés sous l’influence d’entités vengeresses. Lorsque en thérapie, on découvre qu’un patient est habité par une entité dont la motivation est la vengeance, il convient de porter une attention toute particulière à la situation afin d’éviter tout risque de passage à l’acte, c’est-à-dire la réalisation d’un crime ou de toute autre bassesse. Le danger peut provenir d’une situation dans laquelle la personne habitée éprouve de la rancœur à l’égard d’une autre personne.

D’une manière générale, la découverte des motivations des entités ayant procédé à une possession est très éclairante sur l’intériorité du sujet possédé.

Une entité peut avoir des motivations les plus diverses :

-           Se venger

-        Se droguer en poussant le possédé à consommer des stupéfiants pour en éprouver les sensations au niveau du corps astral

-          Influencer, manipuler

-          Satisfaire ses besoins matériels en incitant la personne habitée à la consommation

-          Se maintenir dans un lieu par attachement affectif

-          Vouloir protéger un proche

-          Assouvir des passions diverses (sexuelles, jeux de toutes sortes, etc)

 

Les personnes habitées ont généralement le teint terreux et le regard indolent. Il se dégage de leur aspect extérieur une sensation de flottement et d’incertitude. Leurs présence n’est pas forcément agréable. L’observateur attentif se trouve dérouté sans savoir exactement pourquoi.

Une personne possédée ne se possède pas.

 

Cela signifie que la personne n’est pas maître de ses pensées, ni de ses émotions, ni de ses actes. Tout ou partie de ces manifestations peut lui échapper. Pourtant, il s’agit de personnes semblables à nous tous : elles ont une conscience, un juge interne qui les guides (le surmoi), une éducation, etc. Elles savent faire la différence entre ce qui est bien ou mal.

 

Voici ici les conséquences répertoriées, en partant des caractéristiques les moins sévères pour terminer par les plus marquantes :

-          Ces personnes ont des difficultés pour se réaliser dans pratiquement tous les domaines de leur vie (santé, vie professionnelle, vie personnelle et amoureuse, vie sociale, gestion du mental).

-          Les symptômes vont en s’amplifiant, même si nous avons pu voir des cas d’enfants en bas âge déjà atteints, qui étaient emmenés aux urgences ou qui faisaient des cauchemars toutes les nuits.

-          Ces personnes fournissent des efforts et essayent de se soigner et de s’améliorer, et cela n’a que peu d’effet sur le mal-être ressenti ;

-          Lorsque les symptômes sont plus marqués, les personnes disent « vivre un enfer », car elles sont tourmentées et stressées en permanence, les rares périodes de répit n’étant que de courte durée.

-          Ces personnes sont gravement malades, et la médecine est incapable de les soulager. Souvent, elles sont atteintes de maladies rares ou inexplicables, dont les symptômes sont différemment localisés et varient en intensité.

-          Les cas les plus graves se retrouvent internés en hôpital psychiatrique. Ces personnes pensent au suicide, ou passent à l’acte.

 

Une autre conséquence doit être maintenant abordée. Les personnes possédées ne sont pas que des victimes des énergies qui viennent en elles. Les pensées et les émotions violentes qui les envahissent vont les pousser à commettre des actes qu’elles ne feraient pas si elles n’étaient pas sous leur emprise, ce qui les fait passer dans les catégories des accusées.

 

L’activité des passeurs d’âmes et autres thérapeutes qui travaillent dans ce domaine peuvent mettre ces soigneurs dans de possibles attaques des âmes et entités errantes, voir aussi de ceux qui sont sous leurs emprises. Comme un vétérinaire se fera mordre par l’animal qu’il est en train de soigner, s’il s’agit d’un chien.

 

J’ai eu certaines fois à faire face à cela, même si j’y suis habitué, c’est toujours aussi déroutant et pénible. Oppression dans la cage thoracique, changement de timbre de voix et des yeux, hyper sensibilité et épuisement.

 

Quand il s’agit du paranormal, tout peut arriver, donc rien n’est encore complètement établi, la vérité n’existe pas, rien que de l’information. Restons ouvert à tout changement anormal qui se passe soit en nous, soit autour de nous. Vigilance à tous point de vue.

 

 



       Harmonisation des corps et des demeures.

     Libération sur le corps 

       Wow, je suis libre !!!


Soins énergétiques, libération   d'entités et autres parasites astraux.

Libération des lieux chargés

    Yes, je me sens mieux !!!


Libération des lieux chargés par des entités et mémoires des mûrs.

Libération dans les entreprises, sociétés et commerces

Super, l'activité reprend !!!

Libération dans toutes entreprises parasités par des entités ou chargées en énergies négatives.





 Si vous avez un doute, si vous pensez avoir une entité sur vous, si vous vous reconnaissez sur les pathologies citées ci-dessus, si vous souhaitez une analyse de votre taux vibratoire, si vous avez besoin d'une réponse avant de faire une séance, envoyez-moi vos coordonnées en vous servant du formulaire ''contact'',  je vous répondrais dans les plus brefs délais.


Quand les morts entrent en contact : est un documentaire de la série Paranormal Files, qui tente, avec l’aide de spécialistes, d’apporter des explications sur ce que devient un défunt après le passage dans l’au-delà, sur l’existence des fantômes, accompagné de témoignages de phénomènes mystérieux vécus par des personnes affirmant avoir été en contact avec des esprits et des âmes égarées qui leur auraient raconté la vie après la mort.  

Ce que nous devenons après la mort est un très grand mystère. Le mot même après, qui suggère l’idée d’une continuité temporelle, est mal adapté pour parler de l’éternité, même si l’éternité n’est évidemment pas moins que le temps, perçu par un être vivant incarné.

Dans ce documentaire, des témoins de phénomènes étranges affirment avoir été en contact avec des esprits de défunts et des âmes égarées, qui leur auraient raconté la vie après la mort.

Que devenons-nous après le passage dans l’au-delà ?

Les fantômes existent-ils vraiment ?

Ces thèmes, toujours au cœur des interrogations dans le monde entier, demeurent pourtant sans réponse. Selon certaines croyances à travers de nombreuses civilisations, les morts ne peuvent trouver le repos que si des rites appropriés ont été respectés. Des spécialistes essaient d’apporter quelques pistes.

Les esprits des défunts se manifestent en prenant divers chemins ou portes pour se faire entendre, remarquer et comprendre. Ces esprits peuvent revenir lorsqu’ils sont personnellement appelés, lors d’une séance de spiritisme, de oui-jà, de lévitation de tables, à la demande d’un médium ou plus simplement à l’appel d’un membre de l’entourage du défunt. Ce type d’esprit est presque toujours calme, détendu, serein et, aux questions posées, il répond avec tranquillité. Ce sont donc des esprits en paix, pacifiques et heureux.

Les esprits des défunts peuvent aussi se manifester sans avoir reçu d’appel. Il peut s’agir d’esprits paisibles et doux qui viennent pour nous livrer un message d’espoir, des conseils quant à notre avenir, des avertissements sur un danger qui nous guette ou encore pour nous livrer leur témoignage sur ce qui se passe après la mort et sur leur nouvelle vie dans l’au-delà.

Ces entités ne font pas le mal, ils entrent en communication avec la personne désirée de façon respectueuse et ne demeurent pas longtemps à la même place. Dès que leur message est passé et entendu, ils repartent.

A l’inverse, il peut s’agir d’esprits désagréables, tristes, sinistres, fâchés. Dans la majorité des cas, ces esprits appartiennent à des personnes qui sont décédées de mort violente, souvent dans de terribles souffrances, alors que le responsable de leurs morts n’a jamais été ni découvert ni puni.

Leurs âmes ne trouvant pas la paix, ils errent et se font alors vengeurs, reviennent pour châtier, damner, frapper, et ainsi prendre leur revanche en se faisant justice eux-mêmes. Malheureusement, ils ne se contentent pas toujours d’intimider, parfois, ils choisissent un intermédiaire pour se faire comprendre et, en quelque sorte, raconter leur histoire dans l’espoir d’obtenir une condamnation pour le coupable.

Comme ce sont des esprits irrités, accablés et impatients de trouver enfin le repos, les moyens qu’ils emploient sont souvent source de terreur pour leur interprète qui, apeuré, voire même horrifié, aura beaucoup de difficultés à saisir le message et sera donc dans l’impossibilité d’apporter son aide.

Par contre, lorsqu’ils réussissent à établir un contact et qu’ils arrivent à leur fin en obtenant la punition souhaitée pour leur tortionnaire, ils quittent les limbes, retrouvent la paix, la sérénité, et cessent leurs visites sur Terre à tout jamais.

Les fantômes, eux, sont des entités au même titre que les esprits, mais qui ont la faculté de se rendre visibles. Leur pouvoir, comme celui des esprits, est d’une puissance inouïe. Leurs manifestations sont presque identiques à celles des esprits, dans leurs buts comme dans les procédés. Ils nous apparaissent sous diverses formes, émanation gazeuse, forme floue et/ou transparente, masse lumineuse, un corps clair et net, un visage sans trait ou, à l’inverse, très reconnaissable.

Certaines photos de spectres ont été prises et, bien que plusieurs d’entre elles furent jugées, truquées, plusieurs ont été authentifiées.

Il y a des fantômes silencieux, discrets, dans leurs attitudes comme dans leurs modes opérationnels et apparitions. Ceux-ci ne cherchent pas à effrayer, affoler ou apeurer ceux qui habitent les maisons qu’ils hantent. Ils errent dans des lieux, où, souvent, ils ont vécu une vie sans drame. Ils ne sont généralement peu, ou pas, dérangeants, tant que les habitants de cette demeure ne cherchent pas à les chasser, sinon, ils se révoltent et rendent la vie infernale.

À l’instar des esprits, les fantômes peuvent aussi se révéler désagréables, invivables, et la cohabitation est insupportable. Ce sont souvent des entités qui refusent de céder leur place aux vivants dans un endroit qui leur a appartenu, ou parce qu’ils ont subi des traumatismes graves, de la même façon que les esprits.

Une âme errante est une âme perdue, angoissée, d’un défunt resté bloqué dans le monde des vivants. Il y a plusieurs raisons à cela, soit parce qu’il n’a pas encore réglé un problème dans notre monde, soit parce qu’il est trop attaché à la matière, ne croit pas en l’au-delà, et par conséquent, ne sait ni où il est, ni comment sortir de cet entre-deux, soit parce qu’il ne comprend pas qu’il est mort ni ce qui s’est passé. C’est le cas des personnes décédées avec beaucoup de violence et de brutalité, dans un attentat, une catastrophe naturelle, un accident, etc.

Ces âmes ont besoin d’être guidées par ceux qu’on appelle des médiums, des intermédiaires ou des passeurs d’âmes, qui vont les aider à comprendre ce qui leur est arrivé, et à passer de l’autre côté. Certains esprits peuvent attendre de l’aide et continuer d’errer durant des siècles, mais dès qu’on leur indique le chemin à suivre, leur soulagement est immédiat.

 


17 signes qu’un fantôme ou un esprit vous rend visite

Vous êtes-vous déjà demandé si un esprit vous avait rendu visite ?

Avez-vous l’impression qu’il y a des esprits dans votre maison ?

Êtes-vous curieux de savoir si un être cher tente de vous contacter ?

 

Avant de partager les signes communs que l’énergie d’un esprit est proche, il est important de comprendre les différentes énergies que nous pouvons rencontrer. Cela inclut les fantômes, les esprits, les anges, les démons, les fées, les résidus et les élémentaux.

 

Les fantômes sont généralement identifiés comme des esprits qui ne sont pas passés dans l’au-delà, alors que les esprits sont souvent utilisés pour classer ceux qui ont rejoint la « lumière ».

Voici quelques différences importantes entre rencontrer un fantôme ou un esprit.

 

En général, les esprits vous font sentir calme, réconforté et rassuré. Ils apparaissent souvent dans les rêves ou vous pouvez les voir sous forme d’apparition, de toute façon, le sentiment entourant un esprit est souvent calme.

 

D’autre part, les fantômes vous donnent souvent une impression étrange, et peuvent parfois vous mettre mal à l’aise. Ils peuvent apparaître sous forme d’apparition, d’ombre, d’orbes ou d’ectoplasme brumeux. Ils peuvent également être attachés à un objet ou une personne vivante.

 

Voici 17 signes communs que vous pourriez avoir un visiteur de l’autre côté :

1- Des bruits inexpliqués : entendre des bruits comme des pas, frapper, cogner, griffer ou le bruit de quelque chose qui est tombé. Généralement, ces sons peuvent être subtils pour commencer et s’amplifient.

2- Portes ou placard ouverts : toutes les portes, les placards ou les tiroirs qui semblent s’ouvrir tout seuls sans explication rationnelle.

3- Lumières qui s’allument ou s’éteignent : les lumières qui s’allument et s’éteignent sans explication rationnelle, ou les nouvelles ampoules qui semblent griller trop vite.

4- L’électronique qui s’allume ou s’éteint : avoir la télévision ou la radio qui s’allume et s’éteint, un changement de chaîne ou l’augmentation du volume sans aucune explication rationnelle.

5- Entendre également la chanson préférée d’un proche disparu.

6- Disparition d’objets : un objet du quotidien qui disparaît soudainement de son endroit habituel, que l’on voit réapparaître seulement quelques jours après.

7- Objet d’un être cher : tomber par hasard sur un objet d’un être cher disparu.

8- Ombres : voir des ombres inexpliquées au coin des yeux.

9- Se sentir observé : cela peut être une impression générale, ou spécifique à un seul endroit de la maison. Généralement, cette impression peut néanmoins être étrange, cela ne signifie pas nécessairement que la présence en elle-même soit étrange.

10- Endroits chauds et froids : découvrir d’immenses variations de température dans des endroits particuliers de votre maison.

11- L’impression d’être touché : sentir une main nous frôler, ou qu’on nous pousse. Parfois, si l’énergie est négative, on peut également avoir des égratignures inexpliquées.

un fantôme ou un esprit

12- Odeurs inexpliquées : les parfums qui ne sont pas associés à quelque chose dans votre maison ou une odeur nauséabonde, il s’agit généralement d’une présence négative.

13- Cris ou Chuchotements/ Voix : entendre un doux chuchotement, des cris, des voix ou même de la musique provenant d’une source inconnue. Généralement, cela vient d’un endroit particulier de la maison.

14- Lévitation d’objets : c’est très rare, mais des objets peuvent glisser des étagères, des choses peuvent voler à travers les pièces ou les meubles bouger. Cela indique souvent la présence d’un fantôme ou d’une énergie négative.

15- Apparitions : voir une apparition humaine ou une entité, elle peut être brumeuse, transparente ou solide. Vous pouvez également voir des orbes aux couleurs vives – les couleurs vives sont souvent des esprits et les orbes blancs sont souvent des anges.

16- Objets à vos pieds : voir des pièces de monnaie, des pierres ou des plumes à vos pieds vient souvent d’un être cher ou d’un esprit.

17- Sensibilité d’un animal : votre animal réagit à un endroit particulier de votre maison ou semble réagir à quelque chose que vous ne pouvez pas voir.

 

Il est important de comprendre que généralement, les choses troublantes qui ont lieu la nuit ne pas toutes causées par un véritable esprit ou fantôme. En fait, la plupart du temps ces bruits peuvent être attribués à des résidus.

L’énergie résiduelle peut généralement être facilement nettoyée avec de la sauge et d’autres rituels de purification, de l’encens et des cristaux.

Quant aux fantômes et aux esprits, on sait d’instinct qu’ils nous rendent visite grâce à la façon dont ils nous font sentir.

Généralement, les fantômes sont attachés à un objet ou une maison en particulier, alors que les esprits vont et viennent quand ils doivent délivrer des messages.

Si vous vivez des activités paranormales dans votre maison, prenez un moment pour observer de quel type d’énergie il s’agit.

Si c’est un esprit ou un être cher, restez ouvert à leurs messages et si c’est un fantôme, fixez une limite pour pouvoir vivre tranquillement dans votre maison.

 


Je vous offre gratuitement le calcul de votre taux vibratoire

Pour cela, il suffit de vous rendre sur la page contact

Je vous enverrai par mail (maximum 48 h) la mesure de votre taux vibratoire


Le vampirisme énergétique

 

Nous savons tous plus ou moins ce qu’est le vampirisme énergétique, mais voici un article très complet du site énergie-sante écrit par Jean-Paul Thouny, un thérapeute énergéticien, qui explique comment faire en présence d’un vampire énergétique et comment s’en protéger.

Connu depuis la nuit des temps, dans toutes les sociétés et cultures, le vampire psychique est un être qui se nourrit de l’énergie des personnes qui l’entourent. Toute rencontre, tout échange entre humains implique un échange énergétique.

 

Qu’est-ce qu’un vampire énergétique ?

 

Qui n’a pas déjà fait l’expérience de passer quelques instants avec une personne et de se sentir ensuite « plein d’énergie » ou au contraire,  « complètement vidé » ?

 

Le vampire énergétique ou psychique, est un être qui se nourrit de l’énergie vitale des hommes en l’aspirant tout simplement, tel un véritable « suceur d’énergie ». Ce faisant, il peut vider une autre personne de ses pensées, de ses émotions, de sa force vitale, avec pour conséquence un affaiblissement des forces physiques et psychiques. Cet être peut aussi bien être incarné que désincarné.

Le vampirisme énergétique est en fait une situation naturelle, existante depuis la nuit des temps, dans laquelle, un être puise dans l’énergie vitale d’autres, afin de combler ce qui lui manque ; ceci, jusqu’à ce que l’équilibre le rétablisse. La victime du vampire énergétique verra sa vitalité, ses forces physiques et psychiques diminuer progressivement jusqu’à un état d’épuisement.

 

Qui sont les vampires énergétiques ?

 

Nous pouvons rencontrer des vampires énergétiques dans nos proches (conjoint, parents, frères, sœurs…), dans nos amis et relations, dans notre environnement de travail…

 

Ceux qui sont susceptibles de nous affecter, sont généralement dans notre environnement proche. Mais nous pouvons aussi en rencontrer « par hasard » lors de rencontres diverses.

Dans une réunion, un groupe, un vampire énergétique est celui qui attire l’attention, qui monopolise la parole, provoque des réactions… Et nous pouvons être celui-ci !

En fait, nous pouvons distinguer deux catégories de vampires énergétiques :

– ceux qui agissent inconsciemment et,

– ceux qui au contraire le font consciemment et volontairement.

 

Les premiers : les inconscients, sont souvent des êtres en souffrance, complexés, vivant divers sentiments, de rejet, d’abandon, de non-reconnaissance… et qui veulent tout simplement exister, être reconnus, être acceptés, intégrés… leur attitude s’apparente plus à un « appel au secours » qu’à une réelle volonté de nuire.

 

L’inconscient est souvent une personne qui va s’arranger pour qu’on la prenne en charge, pour que l’on s’occupe d’elle, pour qu’on lui fournisse l’attention, la reconnaissance qui lui manque…

Généralement ce vampirisme sera plus énergétique que psychique. Il se nourrit d’émotions et d’énergies plus « physiques », sans nécessairement avoir un comportement de victimes.

 

Les seconds : les conscients, peuvent aussi être considérés comme des êtres en souffrance, car généralement dominés par leur ego, mais qui agissent en pleine conscience au détriment des autres, sans se préoccuper des dommages qu’ils génèrent. Il n’y a que leur réussite qui compte, leur apparence aux yeux des autres et pour eux, tout est permis si cela leur permet de briller, exister, même aux dépens des autres.

 

Ils se nourrissent de l’énergie, à la fois très physique et aussi subtile qu’ils vont extraire de leur auditoire, en les manipulant psychiquement.

Généralement, les conscients sont aussi des manipulateurs très habiles sachant d’instinct interférer directement sur le psychisme de ceux qui les écoutent.

 

Vampirisme énergétique

 

La Psychologie qui décrit le caractère et les comportements humains prend rarement en compte la dimension “psychique” dans le sens “énergétique” et pourtant bon nombre de relations humaines peuvent être vues sous la forme de transferts d’énergie plus ou moins acceptés. Certaines personnes semblent par leur comportement ou leur discours qu’on peut assimiler à des formes subtiles de manipulation, littéralement vider les autres de leur énergie. On peut les considérer comme de véritables “vampires énergétiques”.

Les vampires sont ces personnes dont le comportement et les propos vous vident de votre énergie vitale. Savoir les reconnaître est le premier pas pour apprendre à s’en protéger. Nous sommes faits majoritairement d’énergie, sous des formes plus ou moins denses, et nous en brûlons tous les jours. Lorsqu’on ne sait pas faire le plein de façon saine et naturelle, on en vole aux autres. Les humains sont empêtrés dans cette lutte énergétique incessante, et une concurrence inconsciente qui explique bien des conflits, situations, et comportements.

Comment savoir si l’on est victime d’un vampire énergétique.

 

Des signes très simples vous indiquent que l’on vous « pompe » votre énergie :

 

• Votre poitrine se sert-elle lorsqu’une nouvelle personne se joint à la conversation ?

• Est-ce identique chaque fois que vous rencontrez cette personne ?

• Éprouvez-vous le besoin de vous gaver de nourriture après une rencontre avec cette personne ?

• Avez-vous la nausée, mal à la tête ou des vertiges quand une certaine personne vous aborde, engage la conversion dans un groupe où vous êtes présent, vous interpelle ?

• Comment est votre énergie après un repas de famille, avec des amis ou connaissances ? Dynamisée ou complètement « à plat » ?

• Et suite à une réunion de travail ?

• Vous sentez-vous attaqué, blâmé, critiqué, lorsque vous êtes en présence d’une personne en particulier ?

• Vous arrive-t-il, de vous sentir blessé, humilié, diminué, affaibli, lors d’une réunion, repas de famille… vous vous faites contredire, lorsque vos idées semblent arbitrairement non reçues, non acceptées ?

 

Ces symptômes et d’autres, dénotent une brusque fuite d’énergie qui pourrait être la conséquence d’une rencontre avec un vampire énergétique.

En théorie, nous pouvons tous être victime d’un vampire énergétique. Cependant comme il s’agit d’un être de niveau vibratoire relativement bas, il ne peut nous atteindre que si nous nous mettons à sa portée…

 

De plus, si vous êtes en état de fatigue, si vous êtes en manque de sommeil, stressé, affaibli émotionnellement, fatigué, sous l’influence de l’alcool, de drogues… vous êtes plus vulnérable, car toutes ces situations ont pour conséquence un abaissement de votre niveau vibratoire.

 

Comment reconnaître un vampire énergétique et s’en protéger ?

 

Pour vous protéger des vampires d’énergie, il vous faut d’abord pouvoir identifier à quel type de « saigneur » vous avez affaire. Certains sont délibérément cruels alors que d’autres n’ont pas conscience de l’effet qu’ils produisent.

Ils peuvent tout autant être charmants et affables que carrément dominateurs. Il peut s’agir d’un membre de votre famille, d’un voisin, d’un ami, d’un collègue tout autant que d’un patron, d’un vendeur…

Mais le trait commun qu’ils partagent tous est qu’ils sapent votre énergie et vous épuisent. Une fois que vous les aurez repérés, vous pourrez adopter l’attitude appropriée sur le plan énergétique pour vous protéger et, qui sait, établir avec eux de meilleures relations.

 

Voici quelques techniques qu’utilise un vampire pour voler votre énergie :

 

• Il parle fort, ou très faiblement, forçant ainsi votre attention.

• Il ne parle que de lui, de ses idées, de ce qui lui arrive, même dans ses détails les plus insignifiants, forçant ainsi votre écoute. Dans un groupe, il/elle monopolise la conversation.

• Il impose ses opinions et donne des ordres, ce qui vous affaiblit.

• Il se pose en victime, se plaint de tout et tout le monde, forçant ainsi votre empathie, voire votre compassion.

• Il reste vague, ne s’engage jamais clairement, ne prépare rien à l’avance, vous forçant ainsi à être totalement disponible (les manipulateurs sont de grands vampires).

• Il est froid et distant, vous mettant en demande permanente

Savoir reconnaître un vampire énergétique est la première étape pour s’en protéger efficacement.

 

Différents types de vampires énergétiques

 

Voici quelques exemples de catégories de vampires énergétiques :

L’intimidateur ou l’accusateur : il vous râle dessus sans arrêt, il vous opprime, il vous dévalorise, il vous stresse. Il parvient à vous voler votre propre énergie et votre confiance en vous, faisant ainsi grandir la sienne en revanche !

 

Il a toujours un commentaire défavorable à émettre sur tout. Il vous culpabilise insidieusement de ne pas faire les choses comme il faut. Il réprimande sans cesse et va même jusqu’aux insultes. C’est un colérique et il projette sa négativité dans votre champ énergétique.

 

Il utilise les accusations pour siphonner votre énergie, ne laissant aucune place à la discussion. C’est aussi un très bon manipulateur.

L’interrogateur : il cherche à tout savoir de vous, il vous pose des tas de questions sur votre vie afin de trouver chez vous les failles et de mieux s’en servir contre vous mine de rien, toujours de façon subtile. Il est capable également de vous imiter et de vous voler vos idées et votre personnalité…

 

L’indifférent : par son comportement froid ou détaché, il vous poussera à faire des efforts pour vous rapprocher de lui ou mieux comprendre sa personnalité, vous exhortant alors à brûler de l’énergie et du temps, et même à vous sentir coupable de cette indifférence envers vous.

 

Le plaintif ou la sœur sanglot : il/elle va passer son temps à vous raconter ses malheurs attendant de l’aide de votre part, des conseils, de la consolation, de l’affection, vous aspirant, consommant votre propre moral, alors qu’une fois son sac vidé et repu d’attention, il/elle vous laissera en plan comme une vieille chaussette. Il/elle se plaint sans cesse.

Il/elle joue le rôle de la victime. Le monde est toujours contre lui/elle, et responsable de ses malheurs. Si vous lui offrez une solution, il/elle réplique invariablement : « Oui… mais ». Il/elle vous relate sans scrupule les détails de ses mésaventures et répète sans arrêt les mêmes jérémiades.

 

La tragédienne : La Sarah Bernhardt des vampires ! Avec elle, le moindre incident se mue en production théâtrale. Elle a toujours un drame sur le feu : le chaos la dynamise. Pour elle, la vie est toujours extrême : les choses vont incroyablement bien ou incroyablement mal. Ce vampire puise votre force vitale par l’intensité de ses émotions.

 

Que faire pour se protéger des vampires énergétiques ?

 

En fait, personne ne peut vous voler de l’énergie sans votre consentement.

Posez-vous la question ainsi : avez-vous donné de l’énergie à une certaine personne ou non ?

À partir de cette formulation, vous aurez facilement compris que le don d’énergie ne dépend que de vous. Si vous avez psychiquement réagi à une situation, si vous êtes en colère, que vous éprouvez de la haine face à ce “crétin”, cette « connasse », c’est que vous avez perdu de l’énergie. Si en revanche, vous n’êtes pas particulièrement retourné(e), ou que vous avez “classé” l’affaire, c’est que vous n’avez pas été “dépouillé”.

 

Cependant, si vous vous sentez en état de faiblesse, il est essentiel de vous « ressourcer » le plus possible, en vous recentrant sur vous-même, en respirant profondément, en allant au contact de la nature (se balader en forêt, marcher pieds nus sur la plage…), en faisant du sport, en fréquentant des personnes positives, en vous faisant plaisir, et surtout en pratiquant la pensée positive ! Au besoin, coupez les liens (autant que possible) avec ces personnes négatives ! Ne les laissez pas prendre emprise sur vous et votre énergie !

 

Comme nous pouvons le voir, nous pouvons tous être victime d’un vampire énergétique… si nous acceptons cette situation !

 

Que faire en présence d’un vampire énergétique ?

 

Les vampires sont extrêmement dangereux pour la santé énergétique et psychique. Ils volent l’énergie vitale d’autrui, ce qui dérègle totalement le système énergétique. Une exposition prolongée à un vampire peut entraîner des dysfonctionnements dont l’une des conséquences est la maladie. Par ailleurs, la qualité des relations que nous avons avec les autres est un des moyens de nous recharger en énergie vitale. Il est donc particulièrement important de se protéger des vampires.

Le meilleur moyen de se protéger est de les éviter. Dès que vous soupçonnez que votre interlocuteur est un vampire, partez. Écourtez la conversation, trouvez un prétexte, et partez.

Si vous ne pouvez pas partir (réunion professionnelle, conventions sociales, raisons familiales, etc.), détachez votre esprit. N’écoutez le/la que très superficiellement, dîtes « oui », « je vois », souriez, et laissez votre esprit s’échapper.

Pensez à votre emploi du temps, vos courses, vos proches, votre soirée. Ne tombez pas dans le piège de donner au vampire toute votre attention et votre concentration. Vous renforcez et canalisez ainsi votre énergie vers lui/elle, et c’est ainsi que le vol s’opère. Ne vous laissez pas toucher, ni même approcher trop près (maintenez votre espace vital).

 

Niveaux vibratoires et emprise sur les autres

 

Pour parler d’énergie, nous devons considérer l’Énergie sur la totalité de son spectre vibratoire : des plus basses vibrations aux plus hautes… Nous sommes tous constitués d’énergie, sous des formes plus ou moins denses aux plus élevées, en fonction de notre propre niveau vibratoire.

 

En étant bien conscient que seul un être se situant à un bas niveau vibratoire peut nuire à un autre, notre propre responsabilité est de ne pas nous situer à son niveau, mais au-dessus !

 

Par exemple sur une échelle de 1 à 10, si dans le moment présent nous nous situons à 5, les êtres situés au-dessous ne pourront interférer sur nous, nous pomper notre énergie ! Nous « n’existerons » que pour les êtres positionnés à notre niveau et au-dessus. Mais nous n’avons rien à craindre d’eux !

 

Que se passe-t-il lorsque nous développons des peurs, des craintes, que nous exprimons de diverses manières, de la fatigue à la colère, en passant par la fuite ? Eh bien nous abaissons notre niveau vibratoire ! Ce faisant, en abaissant notre niveau vibratoire, nous devenons accessibles à des êtres ne nous voulant pas forcément du bien, consciemment ou inconsciemment.

 

Oui je sais, cela paraît simpliste à première vue… et pourtant ! La vie et son fonctionnement sont simples en vérité et, c’est nous qui la compliquons… Donc, lorsque nous ressentons, percevons ces sensations décrites plus haut, au lieu de nous en offusquer, de vouloir à tout prix « prendre le contrôle » de la situation, voir se mettre en colère… il nous suffit, tout en étant conscient de la situation, d’élever nos vibrations en contrôlant nos réactions éventuelles et impulsives, et surtout en ayant des pensées de compassion envers le vampire identifié comme tel.

En cherchant à le comprendre et à l’aider, au lieu de le rejeter, nos vibrations s’élèveront bien au-dessus des siennes et, il ne pourra plus agir contre nous…

Comme nous le voyons, nous avons toujours le choix de subir une telle situation ou de ne plus en être affecté.

 

Si nous sommes suffisamment en contrôle de nous-même, bien ancré énergétiquement parlant, nous pourrons continuer à côtoyer cette personne et par notre attitude, l’aider à avancer sur son propre chemin de guérison.

 

Mais, si ce n’est pas le cas, il y a un manque de confiance en soi, de pouvoir contrôler la situation de par l’élévation de nos vibrations, rien ne nous empêche de nous éloigner physiquement et psychiquement de cette personne, sans nous reprocher quoi que ce soit. Nous devons agir seulement en fonction de nos propres capacités.

 

Ne pas oublier que chaque jour, nous dépensons de l’énergie, et lorsque nous ne savons pas – consciemment ou instinctivement – « refaire le plein » de façon saine et naturelle,  nous aussi nous la prenons aux autres…

 

Mécanismes de vol d’énergie

 

Dans son livre jalon « La Prophétie des Andes », James Redfield décrit quatre mécanismes de vol d’énergie. Quant au film « La Prophétie des Andes », issu du livre, il illustre graphiquement merveilleusement bien le vol d’énergie et la démultiplication de l’énergie lorsqu’elle est partagée.

Extrait du flim de James Redfiel : La Prophétie des Andes.

Ma pratique de thérapeute m’a amenée à vérifier ces mécanismes, et à y trouver des explications quant à l’origine de dysfonctionnements énergétiques ayant des influences sur le corps physique.

 

L’Intimidateur :

• Vole l’énergie en râlant de colère, opprimant, menaçant, imposant, frappant.

• La peur vide le méridien des reins, siège du stock d’énergie vitale, et en sollicitant à outrance le 3e chakra, qui contrôle les émotions, génère des faiblesses dans le circuit énergétique.

• L’Intimidateur n’a plus qu’à récupérer cette énergie qui s’échappe violemment et complètement.

L’Interrogateur :

• Vole l’énergie en questionnant à tout propos.

• Les enfants utilisent inconsciemment cette technique.

• Les adultes l’utilisent par curiosité excessive, jalousie, pour trouver la faille et mieux rabaisser ou critiquer.

• Ce mécanisme vide l’élément Terre (méridiens de l’Estomac et de la Rate), siège de la confiance en soi, le méridien de la Vésicule Biliaire (concentration, imagination, réflexion), et le méridien du Maître du Cœur (interaction avec les autres), car ici les frontières personnelles sont violées.

L’Indifférent :

• Vole l’énergie en se renfermant sur lui-même, laissant l’autre s’épuiser à le questionner et se demander ce qui ne va pas, voire à se sentir coupable.

• Cette technique vide les méridiens de l’Élément Terre (confiance en soi, anxiété/Rate).

Le Plaintif :

• Vole l’énergie en se plaignant et en racontant ses malheurs à longueur de journée.

• Tout est noir, et il/elle a besoin de le faire savoir au monde entier pour aller mieux.

 

Stratégies à déployer en présence de vampires

 

Le plaintif ou la sœur sanglot :

Il est important avant tout de limiter le temps que vous passerez à écouter la sœur sanglot (ou le frère sanglot) vous parler de ses problèmes.

Délimitez vos frontières avec doigté : prenez d’abord une bonne respiration et centrez-vous sur votre cœur.

S’il s’agit d’un ami ou d’un membre de votre famille, expliquez clairement mais affectueusement votre position : « Je t’aime beaucoup et je tiens à toi, mais tu m’épuises quand tu ressasses sans arrêt les mêmes histoires. »

S’il s’agit d’un confrère ou d’une consœur, vous pouvez lui souligner que vous avez du travail et que vous ne disposez que de quelques minutes pour l’écouter.

Si sœur sanglot persiste à vous accaparer, changez le sujet de conversation ou mettez-y un terme poliment.

Ne vous mettez pas en colère et n’essayez pas d’expliquer votre point de vue, c’est inutile. Il est préférable de vous en tenir à définir clairement vos frontières.

 

L’intimidateur ou l’accusateur :

Certains vampires de ce type peuvent tout simplement être bannis de votre existence.

Pour ceux que vous ne pouvez éviter, il vous faut, comme avec la sœur sanglot, établir vos frontières quant à ce qui est inacceptable comme comportement.

C’est là votre première ligne de défense.

Pour désamorcer les vibrations de l’accusateur chronique que vous ne pouvez éviter, utilisez votre propre énergie subtile comme bouclier.

Visualisez-vous enveloppé d’un cocon de lumière blanche.

Visualisez ce cocon qui vous entoure comme une barrière impénétrable, une couverture protectrice qui laisse pénétrer l’énergie sacrée mais repousse toute négativité.

Dites-vous que vous revêtez votre cape d’invisibilité et demandez à la lumière blanche de vous envelopper entièrement.

 

La tragédienne :

Avec la tragédienne, fixez d’abord des frontières, cela restreindra ses excès émotionnels.

Restez calme pour éviter d’alimenter son hystérie car elle ne tire aucun carburant de l’impassibilité : elle ne gagne que si elle réussit à vous bouleverser.

Pour vous protéger davantage, dès que vous sentez qu’elle démarre, prenez une respiration lente et profonde pour vous centrer.

Concentrez-vous sur le souffle et dites-vous que vous savez ce qui se passe et que vous êtes capable de l’affronter.

Quand on est assiégé par ce vampire enflammé, il faut se rendre maître de l’instant. La respiration permettra de libérer votre tension et de vous ancrer, vous empêchant de vous laisser piéger par son cinéma.

Je vous devine en train de mettre des noms sur ces profils : « C’est exactement mon mari/compagnon ! », « Ah oui, ma mère fait tout le temps ça ! », etc. Très bien ! Sachez reconnaître les voleurs d’énergie, petits et grands.

Mais à présent, réfléchissez à votre cas personnel ! Vous reconnaissez-vous dans l’une (ou plusieurs) de ces descriptions ? Si oui, il est temps de changer de technique. Les relations avec votre entourage s’en porteront à merveille…

 

Comment accumuler de l’énergie sans la voler aux autres ?

 

• respirer profondément ;

• recevoir l’énergie des plantes (balades en forêt, plantes à la maison) ;

• marcher pieds nus dans des lieux naturels, ou sur des matériaux naturels chauds (bois, laine) ;

• manger des aliments vivants (fruits, légumes, plantes sauvages, graines germées, algues…) ;

• augmenter ses pensées positives ;

• développer sa spiritualité, sa compréhension de la Vie ;

• faire le tri dans ses relations (éviter les vampires et les manipulateurs) ;

• faire de l’exercice (pas forcément du sport, il s’agit juste de se bouger !) ;

• si nous voulons nous sentir bien, faisons du bien aux autres, et cette énergie donnée nous sera rendue démultipliée (voir film « La Prophétie des Andes »).

Les champs énergétiques des êtres vivants se mêlent constamment, s’entrecroisent et s’influencent. Faites-vous du bien, et faites du bien aux autres, en vous gorgeant d’énergie, sans la voler !

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour reconnaître et vous protéger des vampires énergétiques.

 

 


Qui suis-je ?

 

Je suis Stéphane Varga, magnétiseur et radiesthésiste. J’ai ouvert une boutique ésotérique en Moselle début 2011, à Saint-Avold (France).

Suite à un souci de santé en 2007, j’ai commencé à me former et à étudier différentes possibilités d’aider mon être et mon corps à retrouver une meilleure santé et bien-être. Ensuite, j’ai mis mes connaissances au service d’autres personnes en faisant des séances de soins énergétiques.

Aujourd’hui, je suis expert dans le nettoyage des corps et des lieux de toutes formes de parasitage subtiles. Que ce soit des particuliers, des entreprises, des commerces, des cabinets thérapeutiques, beaucoup font appel à mes services dans le but d’améliorer leurs vies. J’ai pratiqué des séances de nettoyage énergétique dans toute la France, et aussi dans différents pays comme la Suisse, le Luxembourg, l’Italie, le Canada, la Guadeloupe.

L’énergie ne connaît pas la distance, que vous soyez juste à quelques centimètres de moi ou à des milliers de kilomètres, la séance se fait et le nettoyage aussi.

Sentez-vous libre de me contacter pour une mesure de votre taux vibratoire que je vous offre gratuitement. Vous pouvez me contacter pour toutes demandes en rapport avec votre mal-être, je vous répondrais dans les plus brefs délais. Je suis passeur d’âmes expérimentées et je peux vous aider où que vous soyez. Bien à vous.

Stéphane